Input your search keywords and press Enter.

Climat malsain chez les Panthères du Gabon L’émouvant soutien de Rémy Ebanega à Aubameyang

International gabonais, Remy Ebanega, comme d’autres coéquipiers, n’a pas voulu rester indifférent face à la cabale médiatique distillée par certaines autorités du pays et même certains esprits tordus contre un autre international gabonais, Pierre Emerick Aubameyang. Des mots très touchants. Lecture !

Dès l’entame de son propos, Rémy Ebanega commence par parler de ce qu’il a enduré au sein de la sélection nationale :
« J’ai joué corps et âme pour le Gabon. J’ai joué des matchs avec des douleurs qu’aucun autre footballeur ne pouvait supporter. J’ai eu des blessures en équipe nationale qui ont précipité la fin de ma petite carrière. Et pourtant, depuis mes problèmes de santé physique en 2014 je n’ai jamais eu un soutien moral, physique, financier, etc., même pas un SMS de la part de la Fédération gabonaise de football ou autre instance de gouvernance de notre football. Je prends cet exemple pour faire comprendre à ces derniers que c’est bien de demander aux joueurs de venir en équipe nationale parce que c’est leur devoir, mais ces joueurs ont également besoin de venir évoluer dans des conditions acceptables ».

Et Ebanega de préciser le fond de sa pensée :
« Pour avoir joué avec Aubameyang Pierre-Emerick pendant plusieurs années en équipe nationale, je peux vous confirmer le professionnalisme de ce dernier et l’amour qu’il a pour son pays. Depuis 2009 lors de sa première sélection en équipe nationale (Maroc-Gabon), il a toujours répondu présent. Aubameyang Pierre-Emerick a situé le Gabon sur la carte du monde. Malheureusement la mauvaise gouvernance de notre football fait que le Gabon ne bénéficie pas des retombées liées à son statut de joueur de classe mondiale. Depuis près de 3 ans Aubameyang Pierre-Emerick a toujours décrié la mauvaise gestion, ou encore l’ingérence qui se fait autour de notre football. Aubameyang Pierre-Emerick ne joue pas le championnat gabonais et pourtant tous nous décrions le fonctionnement anarchique de ce championnat où les footballeurs et les entraîneurs sont les seules victimes.
En définitive, les causes à l’origine du désastre de notre football local sont les mêmes que nous retrouvons dans la gestion de l’équipe nationale ».
En guise d’esquisse de solution, Ebanega propose :
« Arrêtons de vouloir régler les problèmes simplement lorsqu’ils surviennent, sans tenir compte de leurs causes. Notre football va mal, ce n’est nullement à cause d’Aubameyang Pierre-Emerick ou d’un quelconque autre joueur. Tout ce que les footballeurs demandent c’est d’être dans de bonnes conditions pour exercer leur métier. Le footballeur national a des devoirs envers son pays, mais le pays aussi a des devoirs vis-à-vis de ses ambassadeurs ».
Voilà qui est dit. Gageons que la cabale contre Pierre Emerick Aubameyang, en réalité un bouc émissaire, n’ira pas plus loin que la victoire contre une moribonde équipe du Sud-Soudan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.