Input your search keywords and press Enter.

Affaire TV+/Rivalités juridico-familiale : « Franck Nguema se vante d’avoir le pouvoir de son côté »

Un énième rebondissement dans l’affaire TV+, a été la descente, le 17 novembre 2020 dernier, d’Ambroise Obame Ndong et les siens, dans les installations de cette chaine de télévision, créée par André Mba Obame, afin de procéder à un inventaire, puis à une déclaration de presse en présence d’un huissier de justice. Occasion pour ceux-là de mettre à nu les manœuvres dilatoires orchestrées par Franck Nguema au mépris des décisions de justice prononcées en sa défaveur.

Une rivalité juridico-politico-familiale née de la gestion de TV+, du regretté André Mba Obame, décédé en avril 2012, déchire profondément la famille de ce dernier depuis plusieurs années. D’un côté les enfants d’AMO, avec à leur tête Joseph Ondong Atomo, et le soutien de leur oncle paternel, Ambroise Obame Ndong, tous détenteurs de 90% des actions de cette entreprise de communication, et de l’autre, l’actuel ministre en charge des Sports, Franck Nguema, par ailleurs neveu d’AMO, qui avait reçu de son oncle la gestion de cette télévision depuis sa création dans les années 2000.
Mba Obame parti, Franck Nguema entré au gouvernement en 2019, la famille estime que le nouveau ministre doit passer la main, après avoir fait le bilan de son passage à la tête de cette entreprise, d’autant plus qu’il semble logique qu’il ne peut pas exercer cumulativement les deux fonctions. « Cela fait aujourd’hui quatre années que l’ensemble de la famille demande à Mr Franck Nguema des explications, voire des comptes de la gestion qu’il a faite de TV+. A ce jour, il n’a pas daigné répondre à nos demandes alors même que nous représentons les 90% du capital. Je le répète bien les 90% », s’est insurgé Ambroise Obame Ndong, porte-parole des actionnaires majoritaires, lors du point de presse qu’il a donné le 17 novembre écoulé en présence du nouveau P-DG. Une situation de blocus qui a amené les actionnaires majoritaires à élire Joseph Ondong Atomo, comme le nouveau P-DG. Des démarches qui ne vont plaire au membre du gouvernement. Obame Ndong explique que « Mr Franck Nguema a d’ailleurs effectué une démarche auprès du tribunal de Céans pour que la nomination de son cousin en qualité de P-DG soit annulée. Ce qui ne lui a toujours pas été accepté ». Autre manœuvre dilatoire, selon ses adversaires, « Mr Franck Nguema va se permettre de nous bloquer l’accès et ce depuis un an et au plus fort, nonobstant l’ordonnance de l’Urgence rendue le 16 octobre 2020 et signifiée à son mandataire Mr Patrick Ceyrano ».
Rappelons que le 14 août 2019, une ordonnance du Vice-président du tribunal de grande instance de Libreville avait désigné le cabinet Consortium AA pour la réalisation d’un audit de la société. Il faut noter, comme l’avait relevé Médiapart, dans sa publication du 21 janvier 2020, « que les conclusions de l’audit étaient particulièrement accablantes pour Franck Nguema. ‘’Délit de non- établissement et non-dépôt des états financiers annuels de synthèse au Registre du Commerce’’ ; ‘’Communication d’informations mensongères…’’ ; ‘’Non-respect de l’obligation de déclaration d’impôts’’ ; ‘’Délit de fraude fiscale’’ ; ‘’Fraude à la Sécurité sociale’’… Telle est la liste – non exhaustive – des délits et fautes de gestion dont s’est rendu coupable l’ex-PDG de TV+ ».
Une question vient à l’esprit, pourquoi avec toutes ces décisions de justice qui sont rendues en faveur du nouveau P-DG, appuyées par deux soit-transmis émis successivement par le procureur de la République, le 6 novembre dernier avant de récidiver avec un second le 13 du même mois, Franck Nguema continue-t-il à s’arcbouter comme une grosse sangsue, à la tête de TV+, alors qu’il ne détient que 10% des actions ? Le pouvoir peut parfois faire délirer. Gageons que ce n’est pas son cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *