Input your search keywords and press Enter.

‘’La Ngounié dit Oui à Barro Chambrier’’

Dans le prolongement des tournées politiques qu’il mène depuis bientôt un an dans le Gabon profond, Alexandre Barro Chambrier sillonne depuis ce vendredi 17 décembre, la province de la Ngounié, dans la perspective des élections à venir et aussi remotiver les troupes et restructurer les organes de base, juste quelques temps après la démission de certains cadres de son parti, natifs de cette région du Gabon.

Débutées en février de cette année par la province septentrionale du Woleu-Ntem, les tournées politiques dans l’hinterland sont devenues pour le RPM une tradition dans la perspective de la Présidentielle de 2023. La Ngounié, où séjournent Alexandre Barro Chambrier et sa délégation, depuis ce vendredi 17 décembre, constitue la quatrième province dans cette démarche, juste après le Haut-Ogooué et l’Ogooué Ivindo, visitées au mois d’août dernier. A l’étape inaugurale de Sindara, dans le département de Tsamba Magotsi, Barro Chambrier a reçu un accueil des plus chaleureux. Pourtant cet accueil aurait pu tourner autrement si les populations de cette localité n’avaient pas eu suffisamment de clairvoyance pour ne pas prendre en considération l’information mensongère selon laquelle le numéro un du RPM arrivait avec une caravane médicale pour contraindre les populations à prendre le vaccin contre la Covid 19. Une aberration distillée par des personnes dont le bord politique a été bien identifié. « Des gens du PDG sont passés de village en village pour nous dire qu’on ne devait pas aller accueillir Chambrier et sa délégation car il venait pour nous obliger à nous faire vacciner », nous a confié P. Massandé du village Matadi 7.

Cette manœuvre n’aura réussi qu’à renforcer la sympathie que ces populations, reconnaissantes pour l’élection de leur fils, David Labaye, comme député du deuxième siège du département de Tsamba Magotsi pour le compte du RPM, portent en la personne de Barro Chambrier. Dans les villages Matadi, Egono, Sindara Song, Sindara et à Kouagna où l’ancien fonctionnaire du Fonds monétaire international (FMI) et sa suite ont été reçus, on pouvait d’ailleurs lire sur les T-shirts imprimés pour la circonstance, ’La Ngounié dit Oui à Barro Chambrier’’. Un slogan qui en réalité traduisait l’appel lancé par les populations de ces différentes localités à Alexandre Barro Chambrier à se porter candidat à la prochaine élection présidentielle de 2023. « (…) les populations de Sindara demandent au Président ABC, Alexandre Barro Chambrier, de se porter candidat aux prochaines élections présidentielles de 2023 », a-t-on pu écouter de la part de JB Boulandi, porte-parole des populations de Sindara.

L’étape de la Ngounié constitue en réalité, pour Chambrier et le RPM, l’occasion de remotiver les troupes et restructurer les organes de base. Un nettoyage des écuries qui apparaît nécessaire après les départs de certains cadres de son parti, natifs de la Ngounié, et de la confusion qui en a résulté. Occasion également pour l’ancien député du 4ème arrondissement de Libreville de réaffirmer son ancrage dans l’opposition véritable, ainsi que son combat pour l’alternance et le changement dans notre pays. « Je suis un homme déterminé, s’ils pensent qu’on va laisser le pays entre leurs mains, ils se rendront compte qu’ils se trompent lourdement. Cela dit, le moment est venu pour le peuple de se lever comme un seul homme, de faire encore plus qu’en 2016, et de ne pas accepter la fatalité », a exhorté Barro Chambrier aux populations de Sindara.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.