Input your search keywords and press Enter.

Le nouveau patron de Bitam, Charles MVE ELLA honoré par les Effack du Gabon

Prévu se tenir le Samedi 7 Mai à l’Hôtel Hibiscus de Louis chez Jules MBELE, c’est finalement le Samedi 14 Mai dernier que la Communauté Effack du Gabon, a célébré la nomination l’un des leurs au Gouvernement comme Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. Ainsi, pendant que ça festoyait à l’Hôtel Boulevard situé au quartier Acaé, trois hommes étaient absents, bien que n’étant pas de cette tribu : René NDEMEZOGHE OBIANG, Patrick EYOGHE EDZANG et le Maire Jules MBELE ; certains notables EBA’A étaient tout de même présents.

 

Le natif du village Akamsi, Charles MVE ELLAH, était formaté sous l’aile tutélaire de l’homme de Bifolassi El Capo. Il intègre la fonction publique en 1991, étant Secrétaire de rédaction à la RTG. Puis, il va connaitre une ascension fulgurante de 1998 à 2007 comme Secrétaire Général du Ministère de la Jeunesse et des Sports. En 2007, il est promu au Secrétariat Exécutif du PDG. Ensuite, il obtient de haute lutte l’investiture lors des Législatives d’Octobre 2018 dans le canton Mvézé. Il sera battu par AKUE Elie de Démocratie Nouvelle (DN) à travers un complot politique ourdi par les pdgistes comme lui, qui ont soutenu son adversaire avec le concours d’El Capo, René NDEMEZOGHE OBIANG.

 

Samedi dernier, il a fait une grande démonstration pour lui éviter le ridicule. Comme écrit plus haut, il a décalé la date de la cérémonie. C’est à deux jours de celle-ci que le propriétaire de l’Hôtel Hibiscus, Jules MBELE, Maire de Bitam et proche de René NDEMEZOGHE OBIANG lui dit que son hôtel était loué par les blancs. Le journaliste émérite voyait le message comme un boycott venant de l’écurie politique d’El Capo, grand dribleur de Bifolassi.

 

Nos sources dignes de foi, évoquent l’idée d’un plan B, d’où le rapport et le choix de l’Hôtel Boulevard à Acaé. Le choix de cet hôtel est aussi parlant. L’ancien Secrétaire Général Adjoint et actuel MCPBP a mis la barre haute avec ses parents Effack. C’est ce qui justifie les absences de l’ancien Ministre et actuel SGA du PDG, Patrick EYOGHE EDZANG, nouvellement entré dans ce parti, Chantal ONDO, Jules MBELE, René NDEMEZOGHE OBIANG, bien qu’ayant tous reçu les billets d’invitation. D’après leurs proches, ils ne voulaient pas subir les humiliations programmées à leur encontre sous la forme de places quelconques qui devaient leur être affectées.

 

Le nouvel homme fort de Bitam a aussitôt fait appel à certains de ses collègues Ministres, Michaël MOUSSA ADAMO, Vincent de Paul MASSASSA, Armel BOUNDA BALONZI et même son collègue MCPBP, Guy Patrick OBIANG NDONG a fait un tour éclair. Quant à Jessye ELLA EKOGHA, il était dans le cortège de son patron BOA qui faisait la bamboula dans les rues de Libreville. Certains notables étaient également présents : Honorine NZE BITEGHET, Emmanuel ONDO METOGHE et Francis NTOLO EYA’A, tous de la tribu EBA’A, ils sont venus honorer leur parent Ministre.

 

C’est dire que Charles MVE a fait ce que ses devanciers anciens Ministres Effacks n’ont fait, à savoir : Feu Simon OYONO ABA’A, Feu André MBA OBAME (AMO) et même le bourou bourou Franck NGUEMA qui crache sur Medoune pour s’acheter Akanda.

 

La fête fut belle, à noter qu’on retrouve cette tribu dans cinq provinces du Gabon : Wolen Ntem, Ogooué Ivindo, Moyen Ogooué, Ogooué Maritime et l’Estuaire. Il y a eu la prestation d’artistes de grandes factures : Cactus, Beaugard, Arnaud Eyagha…, bref.

 

Les Effacks ont promis se retrouver à la même période, l’année prochaine. Mais des questions demeurent, Charles MVE ELLAH peut-il être le passage obligé des Effacks du Gabon pour accéder à des postes de responsabilité ? Pourra t-il améliorer substantiellement les résultats du futur candidat du PDG à la prochaine élection présidentielle au sein de sa communauté et au bord du Ntem ? L’avenir nous le dira.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.