Input your search keywords and press Enter.

ADZUMA, zone Libreville : A l’heure des retrouvailles mensuelles et rotatives

Les ressortissants du quartier Adouma, vivant ou de passage à Libreville, regroupés au sein de l’association ‘’ADZUMA’’, se sont donnés rendez-vous le samedi 19 mars dernier, à Awoungou, dans la commune d’Owendo au domicile d’un de leurs frères, en la personne de Jean Robert Edane Edane, par ailleurs député du premier arrondissement de la commune de Lambaréné. C’était l’occasion de renouer avec la tradition des retrouvailles mensuelles et rotatives dont l’objectif est de raffermir les liens de fraternité entre tous les membres résidant dans une même ville, ainsi que de faire connaitre le lieu d’habitation de chacun.  

Adouma, à l’origine un village rempli d’histoires plus ou moins fantastiques, qui a évolué pour devenir un quartier, est situé sur la rive droite du fleuve Ogooué, à quelques 500 mètres environs, en aval du célèbre hôpital du Docteur Albert Schweitzer. Administrativement, il fait partie du premier arrondissement de la commune de Lambaréné, capitale provinciale du Moyen-Ogooué.

L’association apolitique ADZUMA est née de la volonté des filles et fils du quartier Adouma de créer un cadre national de réflexion et de rassemblement, qui prône le respect mutuel et l’acceptation de l’autre avec toutes ses différences, la promotion des valeurs traditionnelles et culturelles, la tolérance et l’entraide. Le samedi 19 mars dernier, sa section de Libreville a lancé la reprise de ses activités, tombées en léthargie avec l’avènement de la pandémie du Corona virus en mars 2020, avec ses mesures de restriction dont celle interdisant le regroupement de plus de 30 personnes dans un même endroit.

Les retrouvailles festives au domicile de Jean Robert Edane Edane, par ailleurs personnalité politique n’ont nullement altéré le caractère apolitique de cette association comme d’aucuns pouvaient le craindre. Au contraire, ça a été l’occasion pour chacun des membres de témoigner son intérêt pour ADZUMA et ses fondements. « Mesdames et messieurs, chers dallassiens (de Dallas, un autre nom d’Adouma), je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureux d’être ici avec vous aujourd’hui. Le but de ce moment d’échange est de mieux faire connaissance, savoir où chacun vit. Pour ceux qui viennent pour la première fois, soyez les bienvenus. Si vous avez des préoccupations personnelles ou autres, vous savez désormais où me trouver, en tant qu’ainé, père ou frère », a déclaré le maitre des lieux.

Le président Nguema Mvie Michael, reconduit à la tête de ADZUMA LBV il y a un peu plus de deux mois, a, quant à lui, adressé ses vœux de bonheur et de paix à tous, exhortant les membres de bien vouloir se manifester activement pendant les activités de l’association dans le cadre  de la nouvelle relance de la zone de Libreville. « Je souhaite que notre association nous apporte tous satisfaction, et soyons nombreux et heureux de compter pour l’avancement de notre communauté d’Adzûma LBV. Que ceux qui nous entourent soient intéressés par nos marches », a lancé été comme appel au ralliement  le président, appelé affectueusement ‘’Petit pont’’.

Cette première rencontre de la relance des activités de ADZUMA LBV, où le buffet et le bar étaient bien garnis, annonce avec un optimisme partagé, le retour et l’adhésion des filles et fils d’Adouma, à ces retrouvailles riches en amour fraternel. La prochaine rencontre prévue le 07 mai, chez Laeticia Carmela Diwekou, est déjà très attendue.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.