Input your search keywords and press Enter.

Coronavirus : Témoignage et recommandations de Pierre Aubameyang.

Pierre Aubame est très inquiet de la tournure que prend la pandémie du coronavirus à travers le monde. En effet, face à cette menace qui pèse sur le monde, le manager général des panthères et père de Pierre Emerick Aubameyang, lance au Gabonais un appel à la prudence et aux respects des règles et mesures d’hygiène afin d’éviter la propagation du virus dans le pays.
En Espagne où il réside, la situation est dramatique. En effet, avec plus de 1000 morts déjà enregistré il est très important que nos compatriotes prennent conscience de ce qui se passe ailleurs. On a parfois l’impression que ce qui se passe en dehors de nos frontières ne peut jamais nous arriver. « Je parle en connaissance de cause parce que je réside à Barcelone, en Espagne, un pays touché en plein fouet par le coronavirus », explique Pierre Aubame. « Il y’a quelque mois de cela la chine était frappée par ce virus. Puis l’Italie. Voyant la tournure des évènements, je me suis rendu à l’école de mes filles pour leur dire qu’il fallait que je les garde à la maison parce que j’avais l’impression que l’Espagne allait également être touchée. Les responsables de l’établissement m’ont fait comprendre que si tous les parents d’élève agissaient comme moi, il n’y aurait plus personnes à l’école. Deux semaines après, le virus a fait son apparition en Espagne avec son lot de mort. Bien avant cette situation, j’avais déjà pris toutes les dispositions en faisant le plein des courses, tout en limitant les déplacements. Ce qui nous a permis, ma famille et moi d’être en bonne santé pour le moment » poursuit –il. Pour le Gabon, Pierre Aubame lance ce massage : « j’ai vu des camions entiers de l’armée bondés de corps. C’est un spectacle insoutenable. Nous devons prendre la menace très au sérieux. Nous devons lutter avec la dernière énergie contre ce virus. Les Gabonais doivent prendre très au sérieux cette pandémie, nous ne sommes pas nombreux pour nous permettre de perdre encore des compatriotes du fait de la négligence. Aux Gabonais je dis une fois encore, évitez les attroupements écouter les directives du gouvernement. Que chacun protège l’autre » conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.