Input your search keywords and press Enter.

Education Nationale : Patrick Mouguiama-Daouda en guerre contre l’insécurité en milieu scolaire

Le ministre de l’Education nationale chargé de la formation civique, le Professeur Patrick Mouguiama-Daouda, qui ne peut plus ignorer le phénomène grandissant de l’insécurité en milieu scolaire et qui a décidé d’aller en croisade contre ce fléau, livre dans ce communiqué lu le 16 février 2020 par son Secrétaire général Théodore Koumba, les mesures correctionnelles prises et désormais en application.
« Dans le but d’endiguer le phénomène de la violence en milieu scolaire, le ministère de l’éducation nationale chargé de la formation civique informe l’opinion publique ainsi que les acteurs de la communauté éducative que des mesures d’urgence ont été prise depuis le lundi 10 février 2020 avec le concours des forces de polices nationale. Dans ce contexte, les opérations de fouille inopiné ont permis de relever ce qui suit :
Province de l’estuaire : Lycée d’Application Nelson Mandela ; 4 couteaux de cuisine, 2 couteaux de table, 1 cutteur. CES Jean hilaire Obame Eyeghe ; 24 grande paire de ciseaux, 2 couteaux de cuisine, 1 tourne vice. Lycée Mon Seigneur Bessieux ; 9 couteaux de cuisine, 4 fourchettes, 8 grande paire de ciseaux, 1 bouteille de whisky.
Province de l’Ogooué Lolo : Lycée Saint Pierre Claver de Lastourville : chanvre indien, paire de ciseau, des fourchettes. Lycée Notre Dame de la Salètte de Koula-Moutou : broche métallique, paire de ciseau, des fourchettes, des crochets.
Après examen de ces premiers résultats, il a été décidé de poursuivre les opérations de fouilles dans tous les établissements scolaires chaque matin, les mener périodiquement avec l’aide de la police, étendre les opérations systématiques et inopinés de fouille dans les établissements scolaires privés. La non-application de cette mesure donnera lieu à des sanctions disciplinaires allant jusqu’à la fermeture des dits-établissements.
Suite aux actes de violence et d’immoralité enregistré, les décisions ci-après ont été prises. Etablissement CES Léon Mba : motif, coups et blessures profondes suite à une bagarre, sanction : exclusion définitive d’un élève. CES Léon Mba : motif détention d’arme blanche, sanction : exclusion temporaire de 3 élèves.
Lycée Paul Nyonda, agression au poignard d’un surveillant, arrestation de l’élève. CES Ba Omar : braquage avec tentative de viol sur des condisciples, arrestation de 3 élèves.
CES Bâ Oumar : vente de substance illicite cobolo, arrestation d’un élève.
CES Jean Hilaire Obame Eyeghe : ivresse sur la voie publique détention provisoire de 4 élèves.
CES du Centre : possession de cannabis, arrestation de l’élève.
Eu égard à tout ce qui précède, le Ministère de l’éducation Nationale chargé de la formation civique invite une fois de plus l’ensemble des acteurs de la communauté éducative à plus de vigilance et d’ardeur dans la sensibilisation ainsi qu’au strict respect des dispositions règlementant la vie scolaire sur toute l’étendue du territoire nationale. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.