Input your search keywords and press Enter.

Elections législatives 2018 à Akanda : Le Rassemblement héritage et modernité en orbite

Afin de coller aux recommandations du parti et aux mots d’ordre du leader de sa formation politique en vue des législatives à venir, Dame Métimbé-Fady Colette, le n° 1 du Rassemblement Héritage & Modernité dans les 1er et le 2è arrondissements de la commune d’Akanda, était sur le terrain. Comme l’aiguille d’une horloge, tout a été millimétré…

Métimbé-Fady Colette est son nom. Dame de terrain habituée à l’adversité, la coordinatrice RH&M de la commune d’Akanda est allée deviser avec les siens. C’était la semaine dernière. Eu égard aux gesticulations des émergents en manque de discours depuis le coup d’Etat électoral des émergents putschistes, il va sans dire que les membres du RH&M, parti politique de la Coalition pour la nouvelle République que dirige le président de la République élu Jean Ping, n’ont plus jamais croisé les bras depuis que le Pr Alexandre Barro Chambrier et son staff ont fait le tour du Gabon profond afin d’installer les structures de base de leur parti politique.
A Akanda, au 1er arrondissement, il va sans dire que la coordinatrice RH&M n’a pas perdu du temps dès son retour du périple logovéen. Poursuivant l’élan de son leader ABC, Métimbé-Fady Colette a devisé avec les siens la semaine dernière. C’est avec des mots simples, cohérents et comme elle sait bien le faire qu’elle a échangé avec les populations de Santa-Clara et du 1er Campement. Accompagnée de certains membres de son bureau, Madame la coordinatrice a été on ne peut claire : « Ne vous laissez pas distraire par ce que vous entendez et ce que vous voyez. Le PDG et ses émergents profito-situationnistes sont à l’agonie. Il ne reste plus que le coup de grâce. Tous ont souhaité et croyaient que nous n’irions pas aux élections législatives. C’est peine perdue ! Nous ne leur ferons pas ce cadeau. C’est pourquoi je suis venue vous dire de rester vigilants. Notre parti ira bel et bien aux élections législatives à venir. Il n’y a plus de temps à perdre. Le moment venu, vous saurez qui sera notre candidat ici au 1er arrondissement de notre commune. Il est donc temps de vous lever et de faire barrage à tous ces bonimenteurs qui roulent carrosse avec l’argent du contribuable sans que le moindre nécessaire n’émerge. Vos yeux, les miens et ceux de la majorité des compatriotes qui avaient élu son Excellence Jean Ping comme président de la République le 27 août 2016 voient ce que les émergents ne voient pas ici à Santa-Clara, encore mieux au 1er Campement à quelques encablures de Libreville. Non loin de là où nous sommes trône majestueusement le stade sino-gabonais qui a abrité 2 Coupes d’Afrique des nations de football ». Où sont les résultats escomptés en guise de retombées économiques ? « Chers frères et sœurs, il n’y a rien à dire. Le Gabon est au sous-sol. La crise est là devant nous tous. C’est des milliards de Fcfa qui auraient permis à faire autre chose qui ont été jetés par les ambianceurs de la République. Doit-on continuer à vivre cet état de choses tous les jours sans que personne ne réagisse ? Ensemble nous pouvons relever tous les défis qui sont devant nous. C’est pour cette raison que nous, à Héritage & Modernité, nous continuons de faire confiance au président élu Jean Ping. Et c’est pour cette raison que je vous demande de voter massivement pour tous les candidats du RH&M à Akanda en particulier et sur toute l’étendue du territoire en général là où nous aurons des candidats. Faisons confiance au président Alexandre Barro Chambrier qui a eu le courage, avec d’autres compatriotes, de dire non au système des Bongo-Dabany-Mborantsuo… Je vous exhorte à travailler comme des fourmis où un espace ne doit pas rester sans qu’il y ait un patriote RH&M avec qui vous devez échanger. D’ici-là je reviendrai vous présenter le candidat du RH&M ici au 1er arrondissement de notre commune ». Pour immortaliser cette 2è sortie en moins de 3 jours, une photo de famille et une collation ont clos les échanges ô combien enrichissants de Santa-Clara et du 1er Campement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.