Input your search keywords and press Enter.

Lambaréné : l’honorable Jean Robert Edane en compte rendu parlementaire au 1er arrondissement.

Profitant de ses vacances parlementaires dans sa ville natale de Lambaréné, dans la province du Moyen-Ogooué, l’honorable Jean Robert Edane, s’est plié à l’exercice du compte rendu parlementaire, le 18 août 2020 dernier. Très attendu par ses populations, c’est dans la foulée de la célébration des soixante ans de l’indépendance du Gabon, que le député du 1er siège de la ville du Grand Blanc a saisi l’occasion pour deviser avec les autorités administratives et la notabilité locales.

C’est dans le strict respect des mesures barrières, imposées par la pandémie du corona virus que le député du 1er arrondissement de la commune de Lambaréné a échangé avec les populations de cette ville sur les travaux effectués par l’assemblée nationale lors de la première session ordinaire de l’année en cours.

Après avoir remercié les populations de Lambaréné qui ont accordées leur confiance à leur ticket, dans lequel Madeleine Edmée Berre est titulaire, le député siégeant Jean Robert Edane, a indiqué à l’auditoire que « l’Assemblée Nationale a examiné au total vingt-six (26) textes de loi repartis selon les compétences des commissions générales permanentes. A savoir : quinze (15) pour la Commission des lois, quatre (4) pour la commission des Finances, deux (2) pour la Commission des affaires étrangères, deux (2) pour la Commission de l’Aménagement du Territoire et trois (3) pour la Commission de la Planification. Notons que, parmi ces textes qui ont été soumis aux représentants du peuple, il y a eu vingt (20) projets de loi, quatre (4) ordonnances, deux (2) conventions et un (1) emprunt… »

Le parlementaire est revenu sur la très controversée loi sur la dépénalisation de l’homosexualité. En expliquant les contours de cette loi, il a pu édifier l’assistance et contribuer à lever le doute dans les esprits des populations.

A côté de cette intense activité législative, l’honorable Edane n’a pas omis le rôle de contrôle de l’action du Gouvernement, qui rappelons-le, est aussi une des missions dévolues à un député en dehors de siéger, de délibérer et de voter les lois. Et le représentant du peuple « d’annoncer que dans son pouvoir de contrôle, l’Assemblée nationale a mis en place une Commission d’enquête pour contrôler la gestion de la crise par le Gouvernement. Cette commission d’enquête rendra ses travaux en septembre prochain ».

Sur un autre plan, le fils du quartier Adouma qui connait les attentes des populations de son arrondissement, devenues imminentes pour certains, du fait de la Covid-19 et de son corollaire, a demandé plus d’indulgence par rapport au retard que peut prendre la réponse qu’il peut apporter aux uns et aux autres. « Sans prétendre toujours bien faire, notre engagement est de faire ce qu’il y a de mieux pour chacun d’entre nous et ce, chacun à son niveau », a-t-il plaidé.

C’est toujours sans prétention que l’élu national a décliné sa vision politique ainsi que les actions réalisées et à venir qui sont liées à cette vision. « Le but de la politique noble, celle dans laquelle votre fils, frère et élu que je suis, s’inscrit, c’est celle dont l’objectif final et la motivation principale est l’intérêt général des populations. C’est en cela que nous avons rétabli les fournitures d’eau et d’électricité de l’Ecole Protestante d’Adouma, interrompues depuis plus de 5 ans ; par l’acquisition de nouveaux compteurs. Nous planchons actuellement sur la finalisation des travaux de réhabilitation de l’Ecole de Mussamukugu ».

Ce premier compte-compte parlementaire du député du 1er siège de la commune de Lambaréné a scellé avec ses électeurs un lien de confiance et de considération que les deux parties se doivent de promouvoir désormais.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *