Input your search keywords and press Enter.

Province de l’Ogooué-Lolo/Commune de Lastourville, District de Ndangui : La désolation via un brasier militaire ?

Ndangui calcinée par les flammes.

Les nouvelles qui nous reviennent du district de Ndangui dans l’Ogooué-Lolo sont inquiétantes. Selon différentes sources, les militaires (les bérets rouges semble-t-il) auraient pris en otage toute la population de ce bled, avant d’y mettre le feu, avant de traiter les populations de pyromanes qui auraient mis le feu à leur propre bled.

Raison de cette montée d’adrénaline, le mécontentement des populations, qui, exacerbées par les traitements inhumains des chinois, auraient agressé l’un d’eux qui exerce là-bas. Il n’en fallait pas plus pour le régime en place, qui a dépêché là-bas, un détachement militaire pour laver l’affront et l’humiliation infligé au chinois et désavoué ainsi les compatriotes autochtones. Eux doivent subir en silence…

Même le drapeau national est passé au brasier. Voilà ce qui en reste.

A peine arrivé sur place, les bidasses ont commencé par confisquer les téléphones des populations, afin que tout se passe sous silence. La grande muette n’aime pas le bruit, même lorsqu’elle est en opération commandée ou en expédition punitive.

Aujourd’hui, des images du district de Ndangui en feu, circulent sur les réseaux sociaux. Mais que s’est-il réellement passé là-bas ? Qu’est ce qui justifie un tel acte jusqu’à brûler notre drapeau national ? Une enquête indépendante exigée afin d’en savoir plus sur les raisons d’un tel acte et leurs auteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.