Input your search keywords and press Enter.

Vie du PDG dans l’Okano : Il faut une reconfiguration à tout prix

Après les festivités du 12 mars en différé à Mitzic, chef-lieu de département de l’okano, le parti au pouvoir sort de plus en plus affaibli à cause des querelles internes, de l’analphabétisme politique, des détournements, du copinage et des règlements de comptes. Qui veut voyager loin ménage sa monture. Cet adage bien connu de chez nous vaut son pesant d’or pour le nouveau SG Steeve Nzegho Diéko.

Au bord de l’Okano il faut un véritable nettoyage afin de composer un bloc fort à même de mener les batailles qui se profilent à l’horizon. Les PDGistes de l’Okano n’ont point d’amour pour leur localité, encore moins pour les autres. Les festivités du 12 mars en différé ont permis de mettre en lumière les velléités des uns et des autres.

Concernant le volet cotisations

Certains acteurs du landerneau politique okanois ont étalé leur méconnaissance politique au grand jour. Comment comprendre qu’un ancien membre du gouvernement, de surcroît un ancien membre du bureau politique(MBP) aille donner sa cotisation d’un million de francs cfa au SN9 en oubliant qu’il appartient à une fédération pour laquelle il fut même MBP ? Pire encore, dans la clé de répartition, il ordonna à ce qu’on défalque 250 mille de cette somme pour Oyem, sachant que Guy Patrick Obiang Ndong a pulvérisé toutes les fédérations avec des espèces. Il a même envoyé une contribution d’un million pour l’Okano, étant donné que cette localité du nord n’a pas un membre au gouvernement. Cela relève de l’analphabétisme politique pur et simple. Dans le même temps, un haut cadre de l’administration a claqué 2 millions pour venir en aide à sa fédération qui n’a pas assez de cadres. Ce philanthrope a décidé d’agir dans l’anonymat parfait.

Sur le volet copinage et détournements

Il est à noter que, d’après nos sources, les personnes coptées pour diriger la trésorerie et les différentes commissions n’ont été choisies sur aucune base formelle. Comme exemple, le responsable de la commission communication, un véritable parfait inconnu de ce domaine. D’après les mêmes sources, la responsable de l’UFPDG serait invisible sur le terrain politique dans l’Okano et aura battu campagne lors des dernières législatives pour le candidat du PSD. Elle n’apparaît à Mitzic qu’en période de réjouissances politiques. Elle aurait fait main basse sur l’argent alloué pour l’achat des pagnes.
En termes de mauvaise organisation, c’est la fédération communale qui est passée à côté de la plaque. Ironie du sort, pendant que les militants sont restés affamés et assoiffés, une queue de budget a été présentée aux PDGistes de la commune à Libreville. Depuis quand y a-t-il un reste d’argent dans une cérémonie organisée par les PDGistes ? « Comment Ali Bongo, l’enfant-roi, peut-il donner des postes de responsabilité à Mitzic avec de tels actes rétrogrades ? », s’est exclamé un militant visiblement très remonté.
Dans la foulée de ces festivités, certains camarades en ont profité pour régler des comptes aux autres en attribuant les discours aux personnes non désignées lors des réunions préparatoires. D’autres passaient dans les villages en demandant aux femmes de ne pas effectuer le déplacement à la place de fête de Mitzic…
C’est pourquoi Steeve Nzegho Diéko devrait à tout prix régler préalablement l’équation de l’Okano avant les échéances à venir. Selon certaines indiscrétions, le DCP Boa, ayant été driblé lors des dernières nominations par les ados pubères, doit procéder à au réajustement. Dans le cas de l’Okano, la mise à l’écart de cadres gênants est très attendue.
Bikegne-bi-Nkoume

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.