Input your search keywords and press Enter.

Conférence de presse du pasteur Georges Bruno Ngoussi : « Je ne fais pas parti de ceux qui monnaient leur prière »

« Heureuse La Nation dont l’Eternel est Dieu ». Tel est le thème du troisième anniversaire de la vision Gabon « J’appartiens à Jésus Christ ». En prélude à cet événement, l’homme de Dieu, le pasteur de l’église Nazareth, Georges Bruno Ngoussi a animé une conférence de presse le jeudi 06 décembre 2018 à la Chambre de commerce de Libreville. Lors de son propos aux relents religieux et politique, il a clamé son refus de prier pour l’illustre convalescent de Rabat, non sans égratigner ses collègues hommes de Dieu qui vendent les prières…

C’est un pasteur Gorges Bruno Ngoussi visiblement encore marqué par les événements du 30 août 2016 qui s’est adressé à la nation via la presse, pour annoncer la tenue prochaine du 3ème anniversaire de la vision Gabon « J’appartiens à Jésus Christ ». L’un des temps forts de cette rencontre aura été cette déclaration fracassante : « Pour ma part, je ne saurais prier pour un pouvoir ou pour une personne qui refuse de reconnaitre l’autorité de notre créateur, je ne saurai prier pour quelqu’un qui apporte les larmes et la tristesse dans les foyers si ce dernier ne reconnait pas d’abord Jésus Christ comme son Seigneur et son Sauveur, je ne prierai jamais pour Ali Bongo Ondimba si c’est ce que vous voulez savoir. Je ne fais pas parti de ceux qui monnaient leur prière ». Il était donc important de placer cette déclaration dans son contexte et de manière globale, certains esprits tordus n’ayant et divulgué que le pasteur Ngoussi a refusé de prier pour Ali Bongo. Rappelons que les escadrons de la mort d’Ali Bongo avaient effectué une descente musclée dans les locaux de la Radio télévision Nazareth (RTN), allant jusqu’à mettre le feu dans le bâtiment et les véhicules. Jusqu’à ce jour, le pouvoir n’a fait aucun geste de compassion ou de contrition, même pas un geste de dédommagement. Une attitude qui frise le satanisme, alors que les livres théologiques nous enseignent « qu’on accorde pas le pardon à Satan »…

L’homme de Dieu a rappelé que : « L’Eglise, qui est la lumière du monde, le sel de la terre, la colonne et l’appui de la vérité dans une nation, fait aujourd’hui ce que n’avait pas pu faire les anciens présidents du Gabon Léon Mba et Omar Bongo Ondimba c’est-à-dire recommander le Gabon à Dieu ».

Le pasteur Georges Bruno Ngoussi devant ce qui en reste de RTN.

Selon le Coordinateur de la vision 12-12-15 : « malgré les nombreuses intelligences dont dispose le Gabon dans tous les domaines, le constat est que la nation est plongée dans un Chaos. Cette situation qui ne date pas d’aujourd’hui est le fruit d’une naissance pourtant sans douleur mais mal orientée par ses pères qui l’ont abandonné ».  Aussi, la convocation de cette 3ème rencontre consiste à prier pour la restauration de l’autorité de Jésus non à élever une tierce personne ou un quelconque pouvoir.

Le 3ème anniversaire de la vision Gabon « J’appartiens à Jésus Christ » procède de la volonté du Corps du Christ à s’appuyer sur Christ qui a passé trois jours dans le tombeau et a ressuscité dans toute sa gloire. Selon l’homme de Dieu les signes ne trompent pas. L’heure est imminente, il faut que le peuple prie pour la libération totale de la nation. Cette libération n’a d’autre chemin que celui de Christ.

Le pasteur Georges Bruno Ngoussi appelle tous le Corps du Christ à le rejoindre pour la cause et l’amour de la nation ; la vision Gabon j’appartiens à Christ est l’opportunité ultime de rendre gloire à Dieu pour les signes de la libération.  Le grain de blé tombé en terre est en train de germer. « Venez, approchez contemplez et récolter les grâces de l’Eternel au jardin de l’Eglise internationale de Nazareth sise à Okala le mercredi 12 décembre pour la libération totale de la Nation ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *