Input your search keywords and press Enter.

Déclaration de l’union nationale sur la loi de finances rectificative (PLFR) 2018 et le plan d’austérité «Le mensonge et la dissimulation n’ont jamais aidé à la construction d’une nation ».

Jean Gaspard Ntoutoume Ayi

 Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, commissaire national en charge du budget à l’Union Nationale  a fait une analyse critique et pertinente du projet de la loi finance rectificative 2018 tout en condamnant fermement les mesures d’austérité prises par la junte au pouvoir

C’est sans langue de bois que Jean Gaspard Ntoutoume Ayi a passé aux peignes fins et avec fermeté le train de mesures iniques « antiéconomiques, antisociales et sans lendemain » prises par le gouvernement des putschistes qui rame à contre courant des réalités du vécu quotidien des gabonais acculé par le fond monétaire international (FMI), BOA préfère sacrifier des travailleurs partant de là tout un peuple. Cet expert en mensonges et en effet d’annonces avait juré la main sur le cœur « qu’il ne sera heureux que quand les gabonais le seront » au cours de leur campagne d’explication le ministre Jean Fidèle Otandault Adjahou  avait dit que « la mise en œuvre des mesures retenues requiert la pleine adhésion de tous à l’effort de redressement de nos finances publiques ». Pendant ce temps rétorque Jean Gaspard Ntoutoume Ayi «  le pouvoir ne se gène pas dans le même temps,  de conserver à la présidence de la République et à la primature, une pléthore de collaborateurs du chef de l’Etat  et du premier ministre émergeant en solde fonctionnelle ; à savoir 247 pour l’un et 117 pour l’autre, de même qu’un gouvernement d’une quarantaine de membres, tout en prétextant engagé à réduire le train de vie de l’Etat. »  Pire en cette période d’austérité BOA  se pavane avec sa famille dans un hôtel de luxe à Marbella en Espagne pour un coût journalier de 15.000.000 (quinze million de francs cfa) sur le dos du contribuable. D’après le journal britannique « The Sun », on l’aurait même aperçu à l’installation du président Turc RECEP TAYYIP ERDOGAN comme si sa présence était utile pendant  que le feu brûle chez lui.

Après avoir invité le pouvoir à un débat public franc et contradictoire sur la situation économique, budgétaire et financière du pays. Le commissaire nationale en charge du budget de l’UN a fait certaines propositions visant de limiter les effets immédiats de cette crise.

– la vente de tous les biens immobiliers acquis avec l’argent du contribuable à l’étranger depuis 2009, notamment en France, en Angleterre et aux Etats Unis.

– la vente du Boeing 777 présidentiel, dont l’entretien grève lourdement les finances de l’Etat, ainsi que la limitation des voyages présidentiels aux obligations internationales du Gabon.

– la diminution drastique du train de vie de l’Etat.

– la mise à la disposition du trésor public des 450 milliards de fcfa distraits de l’emprunt obligataire de 2013 etc.

Pour conclure Jean Gaspard Ntoutoume Ayi au nom de son parti l’union Nationale a dit ceci : « le plan d’austérité consacre la faillite de notre pays, notre destin et le destin du Gabon sont entre vos mains à travers votre bulletin de note ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.