Input your search keywords and press Enter.

Economie /Vie des entreprises : Gsez se félicite de ses performances

Selon son rapport mensuel du 25 juillet 2022 dernier, fournissant des chiffres clés de performance de ses zones économiques spéciales, Gabon special economic zone (GSEZ) connaîtrait une embellie, tant économique que financière, depuis janvier de l’année en cours.

De janvier à juin, prise comme période de référence, le groupe GSEZ peut se féliciter de la bonne santé de ses activités au Gabon en 2022. En effet, le nombre des conteneurs EVP exportés se situe à 17 000 alors qu’en 2021, sur la même période, ce chiffre était de 12 730. Le groupe enregistre ainsi une augmentation de 34 %.
De même, le volume de ses exportations a connu une hausse de 21 %. Il se situe à 331 000 m3 en 2022. Et comme on peut s’en douter, ces embellies ont eu naturellement un effet positif dans les finances du groupe GSEZ. Son chiffre d’affaires a ainsi connu un bond considérable de 55 % avec un montant de 105 milliards de francs cfa engrangés en 2022. Une cagnotte qui lui a permis de payer 9,4 milliards de francs cfa de taxes à l’Etat gabonais, soit une augmentation de 83 % comparée à 2021.
A côté de ces chiffres, il est à noter le développement de nombreux projets sur les trois zones économiques spéciales que compte actuellement GSEZ sur le territoire gabonais. La zone économique à régime privilégié de Nkok développe des projets majeurs dont les travaux de construction sont en cours : une usine de fabrication de chaussures en plastique ; une raffinerie d’or ; deux grandes usines de contreplaqués, dont l’une sera parmi les plus grandes du continent, et la création d’un port sec.
La zone industrielle spéciale (Zis) d’Ikolo, située à Lambaréné, au centre du Gabon, compte quatre usines déjà fonctionnelles. La première est spécialisée dans la production de feuilles de placage d’Okoumé. La seconde, quant à elle, a exporté son premier conteneur de feuilles de placage le 23 mars dernier. Le dernier pool industriel de GSEZ, enfin, est la Zis de Mpassa-Lebombi dont le décret a récemment été validé par le gouvernement avec une usine de bois scié opérationnelle ; deux autres spécialisées dans le placage vont démarrer leurs activités au 3è trimestre 2022.
De l’ensemble de ces projets, GSEZ projette la création de près de 3 000 emplois, dont plus de 1 000 à 1 500 emplois à la Zerp de Nkok, plus de 750 à la Zis d’Ikolo et plus de 850 à la Zis de Mpassa-Lebombi. De plus, « ils engendreront davantage de recettes pour l’Etat d’ici la fin de l’année 2022 », a affirmé GSEZ.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.