Input your search keywords and press Enter.

Exploitation illégale de Kevazingo à Lambaréné : Deux exploitants aux arrêts

Deux individus ont été interpellés le 03 décembre 2018 près de Lambaréné par les éléments de la Direction Provinciale des Eaux et Forêts du Moyen-Ogooué et de  l’Antenne Provinciale de la PJ pour exploitation d’une essence mise en réserve : le Kévazingo. Il s’agit de Mabila Boundzanga Sévérin alias Warren, gabonais de 47 ans, et Huang Chu Anyong, de nationalité chinoise et âgé de 41 ans.

 Tout est parti d’une information donnée par le Préfet du Département de l’Ogooué et des Lacs, au sujet d’un convoi de six grumiers qu’il croisa dans la nuit du 02 décembre 2018 vers 23 heures, sur l’axe Lambaréné-Fougamou. Ledit convoi qui revenait de la route Ezanga-Morel & Prom (33 Km de Lambaréné). Suite à cette dénonciation, les éléments de la direction provinciale des Eaux et forêts du Moyen-Ogooué en poste au village Issala (15 Km de Lambaréné) seront mis en alerte. Ces derniers vont retransmettre l’info à Mme la Directrice provincial des Eaux et forêts. Et c’est sur instruction de cette dernière qu’une équipe  d’agents, conduite par le Directeur provincial adjoint, va se lancer à la poursuite du convoi suspect.

L’équipe parviendra à rattraper et immobiliser le convoi au village Ndzemba, sur l’un des sites de la société forestière GMM, dans la province de la Ngounié. A l’arrivée des agents des Eaux et forêts, plusieurs employés de la GMM qui étaient présents, vont prendre la fuite et seuls les nommés Mabila Boundzanga Séverin et Chu Anyong Huang vont rester. Pour ajouter à leurs méfaits, pendant que certains agents interrogeront Mabila Boundzanga Séverin, Sieur Chu Anyong va faire preuve d’agressivité, allant jusqu’à refuser de donner les clés du camion au volant duquel il a été surpris.

 C’est ainsi que le lendemain (03 décembre 2018), le Procureur de la République près le tribunal de Lambaréné va diligenter une équipe mixte (Eaux et Forêts – PJ) pour mettre la main sur le nommé Warren et son complice. Ce dernier (Sieur Chu Anyong), employé de GMM, sera surpris au niveau de l’entrée de la route de Morel & Prom, à bord d’un porte-char, occupé à sortir un engin ayant contribué à l’exploitation des Kévazingo.

Les deux délinquants seront interpellés et conduits dans les locaux de la PJ où ils seront gardés à vue. Interrogés, le nommé Warren prétendra détenir un document de la GSEZ OLAM lui permettant de récupérer les Kévazingo et de  les transporter jusqu’à Ndzemba avant de les acheminer vers Nkok. Il niera les avoir abattus, ce qui ne paraît pas véridique. Quant à sieur Chu Anyong, il tentera de se disculper en prétextant avoir loué ses services à Mabila Boundzanga Séverin pour le transport des Kévazingo.

Le 09 décembre 2018, des agents de la direction provinciale des Eaux et forêts, accompagnés d’un juriste de l’ONG Conservation Justice vont se rendre dans la zone de la route de Morel & Prom et constateront l’abattage de plusieurs pieds de Kévazingo.  Les mis en cause ont été présentés devant le Procureur de la République qui les a placés sous-mandat de dépôt en attendant leur jugement prévu le 27 décembre 2018.

Au total, 13 pieds de Kévazingo auraient été abattus. Toutes les grumes ont toutes été saisies, ainsi que les six grumiers et le chargeur ayant servi au chargement et au transport du bois litigieux.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.