Input your search keywords and press Enter.

Virée de plaisance du Secrétaire exécutif du PDG à Lambaréné : « Il faut s’adapter au nouveau concept du parti pour y demeurer »

La dernière botte d’Eric Dodo Bounguendza.

Telle est la première phrase lancée par le secrétaire exécutif du Parti Démocratique Gabonais (PDG), Eric Dodo Bounguendza lors de son passage dans la commune de Lambaréné (Hôtel de ville), le dimanche 07 juillet 2019.

A la tête d’une forte délégation, Eric Dodo Bounguedza a été accueilli à Lambaréné avec l’hospitalité légendaire des filles et fils de cette localité, loué pour la cause par les hiérarques locaux du PDG qui se livrent une guerre sans merci actuellement. On ne sait pas si ceci justifie cela, mais à Lambaréné, après les louanges militantes, le patron de l’administration du PDG a prôné l’unité, la cohésion et la solidarité dans les rangs, tout en travaillant la main dans la main à la clarté de leur formation politique et à la prise en compte effective des problèmes auxquels sont confrontées les populations de cette partie du pays.
Des mots en l’air au regard de la situation critique que traverse le PDG à Lambaréné en ce moment et dont le Secrétaire provincial Ekomi Ndong a donné une esquisse. Dans son mot de bienvenu, il va sonner la charge en clamant qu’au sein de sa circonscription politique, le moral des militants et militantes était au plus bas niveau : « Ils sont découragés, frustrés, indécis et partager entre quitter le parti ou rester. Par conséquent, nous avons l’obligation de rassurer ces gens-là pour continuer à ratisser large pour le parti et le régime dans lequel nous avons décidé volontairement de servir. Pour traduire in ex teso ces paroles je vais emprunter la, sagesse Africaine d’un écrivain Africain nommé Ahmadou Ampathé Ba qui disait : ‘’Un enfant ne mord pas le sein de sa mère par méchanceté mais parce qu’il a besoin d’un peu plus de lait’’» Va-t-il dire avant de reconnaitre « Et que, lors des élections couplées d’octobre dernier, le PDG avait perdu, notamment le 2è siège de député de la commune de Lambaréné du fait de la duplicité de plusieurs camarades et de la rétention de fonds de campagne ».
Au terme de la cérémonie, les militants loués pour la cause sont rentrés bredouille après avoir passé une éternité sous le soleil. Seuls les tee-shirts et les pagnes leur ont servi de gain pour la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.