Input your search keywords and press Enter.

Entourloupe et règlement de comptes au sommet de l’Etat : BLA, de la splendeur à l’agonie !

Noureddin Bongo-Valentin/BLA : de l’amitié à la haine.

Les jours du « messager intime » d’Ali Bongo seraient-ils comptés au pénitencier de Libreville où il crèche en isolation depuis trois (3) ans ? Il semble que oui. Le sort qui l’attend ne serait pas loin de celui réservé à l’opposant Mombo Kinga aujourd’hui décédé. Selon son avocat, BLA serait atteint actuellement d’hémorragies périodiques. Serait-ce le début de la fin ?

Selon un proche du prince héritier, BLA devra quitter le bagne de Libreville, soit fou soit à l’article de la mort. La haine que les Bongo Valentin vouent à leur ancien partenaire va au-delà de l’entendement humain. Arrêté officiellement pour malversation, détournement de fonds en bande organisée…et jeté au gnouf, BLA a subi un premier jugement pour lequel il écopa de 5 ans de prison ferme, non pas pour le motif pour lequel il fut emprisonné, mais pour détention de faux documents d’état civil. A Sans-famille, si l’on en croit son avocat Anges Kevin Nzigou, son client serait traité de manière « inhumaine ». Le bagnard est « isolé dans un 9 m2 ». Son état de santé se dégrade chaque jour que Dieu fait par « des évocations d’hémorragies périodiques » qu’il ne saurait prendre en charge car interdit de se rendre dans une structure hospitalière adaptée… Voilà comment les Bongo Valentin traitent les leurs qui cherchent à les doubler en affaires ou à les humilier…
Anges Kévin rapporte, après avoir rendu visite à son client au bagne, qu’il était triste de « constater l’état fébrile de Brice Laccruche-Alihanga amaigri et affaibli par la maladie qui le terrasse depuis un moment, avec des évocations d’hémorragies périodiques », a-t-il indiqué dans un communiqué de presse daté du mercredi 20 avril 2022. Une situation assez déplorable que traverse l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo. Pour les Bongo Valentin, « aucun examen ne lui a été administré pour savoir avec certitude ce qui l’affecte. A titre préventif, l’infirmerie de la prison lui inflige un traitement contre le paludisme », a fustigé Me Anges Kévin Nzigou. Il en est de même pour son frère cadet Grégory Laccruche-Alihanga dont la « vue baisse de jour en jour ». Toutes choses qui découleraient des conditions « d’isolement » dans une cellule de 9 m2 avec pour effets « des séquelles psychiatriques ». Occasion pour l’avocat de prendre à témoin l’opinion nationale et internationale sur l’état de santé de son client qui pourrait en succomber si rien n’est fait.
Selon notre source proche de Nourreddin, BLA serait impardonnable et doit payer au prix le plus fort son ingratitude. « La famille Ali Bongo a tout donné BLA. La famille présidentielle savait que BLA avait détourné de l’argent à BGFI. Malgré cela, la famille l’a gardé en affection, allant même à faire de lui l’homme de confiance du chef de l’Etat avec pour mission de coacher le fils du chef de l’Etat. Non content de cela, il s’est senti pousser des ailes, au point non seulement de vouloir usurper le fauteuil présidentiel, mais il est même allé jusqu’à traiter le fils du chef de l’Etat de ‘’pauvre attardé’’… ». Il semblerait, selon notre source, que c’est l’audio où BLA aurait traité Noureddin d’« attardé » – et rapporté au concerné – qui aurait mis le feu aux poudres et la fin de leur amitié.
Fâché contre son ancien homme-lige, Nourreddin a enclenché le « massacre » de BLA et de tous ses lieutenants. L’ancien procureur près le tribunal de Libreville, Olivier N’zahou, est déposé, remplacé par André-Patrick Roponat pour avoir joui des biens du « messager intime ». Le Synamag réussit à lui éviter une humiliante arrestation par le B2 suivie d’un emprisonnement. Même Julien Nkoghe Bekale a failli passer à la trappe. Il a été sauvé d’un séjour à Sans-famille par un intime d’Ali Bongo qui fit pression sur ce dernier pour que Julien ne subisse pas l’humiliation. Nourredin l’a viré de la tête du gouvernement…
Tous les biens de BLA au Gabon furent saisis. Les cylindrées du clan BLA, objets de la saisie et stationnées au Camp Roux, ont disparu comme par enchantement, le temps d’un matin. Mais dans les cercles de Nourreddin, on reste convaincu que les biens de BLA au Gabon ne sont en réalité qu’une goutte d’eau au regard de ce qu’il aurait planqué çà et là à travers le monde. A ce sujet, certaines indiscrétions rapportent que BLA et Nourreddin étaient tellement liés dans les affaires que le prince héritier et son ancien ami seraient partie liée dans de nombreuses caches d’argent.
Dans un Gabon où les Bongo Valentin incarnent l’Etat, seul un changement de régime pourrait sauver BLA des portes de l’enfer que lui ont ouvertes ses partenaires d’hier. Si Nourreddin accède au pouvoir en 2023, il est certain que BLA ne quittera pas Sans-famille d’aussi tôt, surtout pas en bonne santé.

GPA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.