Input your search keywords and press Enter.

Nomination de Aymar Mbina au poste de directeur du port Môle de Libreville : simple coïncidence homonymique.

La nomination d’un certain Aymar Mbina au poste de directeur du port Môle de Libreville lors du Conseil des ministres du 2 octobre 2020 dernier, a suscité de l’indignation au sein de la population gabonaise qui pensait que le gouvernement s’était mépris en promouvant Aymar Mboumba Mbina, employé à Satram, tué par des pirates au large des côtes gabonaises dans la nuit du 21 au 22 décembre 2019. Plus de peur que de mal, il s’agit d’un autre Aymar Mbina, agent à l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag).

Il y a de cela bientôt un an, la mort de Aymar Mboumba Mbina, jeune commandant du navire Tropic Dawn, qu’il tentait de défendre des pirates, ébranlait le pays tout entier au point que le gouvernement gabonais lui avait rendu un hommage national à la base Satram d’Owendo, avant le transfert de la dépouille à Port-Gentil pour l’inhumation.

Ces évènements émouvants sont encore bien vivaces dans l’esprit de nombreux gabonais. Et ce sont ces derniers qui été ont été surpris en croyant écouter le nom de ce vaillant commandant lors du récent Conseil des ministres présidé par Ali Bongo par visioconférence, faisant de lui le nouveau directeur du port Môle de Libreville. Une nomination qui n’a pas tardé de susciter de l’étonnement et les débats dans les réseaux sociaux.

Entre les différents commentaires qui accablaient le gouvernement sur Facebook, celui de Rachel sera le plus perspicace à quelque chose près. Elle soutiendra que « ça ne peut pas être notre regretté commandant vu que, lui s’appelait Aymar Mboumba Mbina et que tout le monde sait qu’il n’est plus de ce monde, alors que le promu, lui se nomme simplement Aymard Mbina ». Très juste, mais pas simplement. En effet, il s’agit plus exactement de Gildar AYMARD MBINA IWANGOU, ancien capitaine chargé de la sureté et de la sécurité au port d’Owendo ; ancien commandant adjoint du même port et ancien directeur régional de l’Oprag à Port-Gentil. Chose évidente, nos ports sont gérés par l’Oprag et non par les compagnies maritimes qui elles, ne sont que des exploitants.

Mais dans cette confusion des Aymard Mbina, seul le gouvernement connait l’intention qui se cache derrière le refus de mentionner le patronyme intégral du promu, Gildar AYMARD MBINA IWANGOU et éviter tous ces commentaires qui ne lui ont pas été toujours favorables.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *