Input your search keywords and press Enter.

République autonome de Kango/Un enseignant victime de son humanisme : Le prof d’EPS Jaurès Defayé Kialo chassé de l’établissement

Il ne fait pas bon d’être généreux et humaniste au lycée Marcellin Ndong Bie de Kango. Le proviseur de ce collège, le « monarque » du coin, nyamoro Michel Nguema Ekwaghe n’aime pas ça. Le professeur d’EPS, notre compatriote Jaurès Defayé Kialo vient d’être chassé de l’établissement comme un malpropre. Son crime, avoir porté secours à une élève en détresse sanitaire. Nous étions le 02 février 2021.

 

Selon la version donnée par la victime : « Le samedi 30 janvier 2021, une élève de Terminale avait fait un malaise au cours pratique d’EPS. Toute l’administration du Lycée était absente comme toujours. J’avais pris mes responsabilités en tant que Chargé de cours, humain et père de famille, en transportant l’élève jusqu’au Centre Médical de Kango. Sur place, le personnel soignant va diagnostiquer une hypotension à l’enfant. Une ordonnance me sera remise et j’irai acheter les médicaments. Dieu merci l’enfant qui avait déjà perdu l’usage de la parole, était tombée au Lycée à trois reprises, va reprendre ses esprits.

Je vais donc me retrouver le mardi 02/02/2021 dans le bureau du Proviseur du Lycée Marcellin Ndong Bie de Kango, Monsieur Michel Nguema Ekwaghe pour faire le compte rendu de la situation. »

Et là, patatras ! L’homme se serait montré désagréable devant son collaborateur qu’il aurait inondé d’injures. Ceci devant les surveillants qu’il avait demandé de participer au Compte-rendu. « Il va, sur un ton impératif que lui seul a le secret, me demander de remettre les factures et il va appeler son frère Procureur pour que ce dernier exige aux parents de l’élève de me rembourser. Je vais refuser catégoriquement cette approche et vais rappeler à Monsieur le Proviseur que l’élève a eu le malaise dans l’enceinte de l’établissement. C’est donc à l’administration du Lycée de procéder au remboursement. Erreur fatale de ma part. Ce dernier va se permettre de me traiter de rigolo, prendre son téléphone et contacter ses connaissances pour me peindre en noir. Je ne vais pas répondre à ses insultes mais vais insister sur le fait que c’est au Lycée de rembourser. L’élève est inscrite régulièrement et est donc assurée ». Jusqu’à difficile de comprendre ce qui a pu mettre le proviseur dans tous ses états, sauf à penser que l’acte d’humanisme posé par l’enseignant est un crime au niveau du lycée de Kango… Passons !

Et ne pouvant s’arrêter en si bon chemin, Michel Nguema Ekwaghe va prouver à son collaborateur qu’il n’existe pas deux capitaines au sein du navire lycée d’Etat de Kango. Il va donc prendre la décision de virer de son établissement, cet irrévérencieux prof d’EPS comme un malpropre. Il prend sa plus belle plume et signe l’acte de « Cessation de service » de Jaurès Defayé Kialo, désormais indésirable à Kango, en le remettant à la disposition de la DAPE Délégation d’académie provinciale de l’Estuaire).

Le 03/02/2021, sous les conseils du Dr Nznguet Mouelet, Jaurès s’arme d’humilité et rédige une lettre de demande d’excuse adressé à son chef hiérarchique, en pensant que ce dernier allait revenir à de bons sentiments. Erreur car : « En allant au Lycée, je rencontre Monsieur le Proviseur au Carrefour Kango. Je vais vers lui pour lui dire bonjour. Là, j’ai encore droit aux insultes. Je vais malgré tout et sous ordre et insistance du Dr Nzenguet Mouelet, aller déposer la lettre d’excuse. Je vais par la suite recevoir des mains du Censeur 2 la cessation de service… Je rappelle au passage qu’on peut me reprocher ma forte personnalité, mon orgueil, mon arrogance, mais les 8 autres collègues qui ont quitté Kango à cause de ce même Monsieur sont des Defayé Kialo ?

J’interpelle Madame la DAPE en lui rappelant que nous sommes tous au service de la Nation. Ce Monsieur dit à qui veut l’entendre qu’il est votre parent et le parent de la ministre Déléguée. Moi, mon parent c’est moi, oui moi Defayé Kialo Jaurès. J’ai fait ce qu’il fallait pour sauver la vie de cette enfant. J’ai ravalé mon orgueil alors que votre protégé m’a traité de rigolo, que je bois et fumé dans l’enceinte du Lycée. Qui vend la boisson dans l’enceinte du Lycée ? Qui a déjà vu un jour Dekayé Kialo Jaurès avec un mégot de cigarette ? Ce pays est pour nous tous. Kango est pour nous tous. »

La réaction de la DAPE est donc attendue, comme celle de la tutelle gouvernementale. Visiblement Kango cause des soucis à l’éducation nationale. Après le cas de l’enseignante emprisonné pour outrage à force de l’ordre, voilà un autre cas venant de Kango.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.